Sélectionner une page

Le « fameux » torticolis fait, ou a fait souffrir bon nombre d’entre nous.

Dans la majorité des cas, ce trauma est causé par une contraction du muscle le plus imposant du cou, le sterno-cléidomastoïdien.

Il apparait habituellement dès le réveil, et peut donc nuire à votre journée. Voyons ensemble ses causes, symptômes, et les soulagements possibles…

Causes

La cause principale du torticolis est un mouvement brusque de la tête, souvent non volontaire, comme lors d’un sommeil agité ou d’une chute. Une autre cause, pour les personnes frileuses, est le refroidissement. Et finalement, une mauvaise posture, que ce soit en journée ou dans votre lit, peut également provoquer un torticolis.

Symptômes

Le symptôme principal est une douleur, dont l’intensité varie selon la gravité du traumatisme.

Un spasme musculaire pourrait apparaître, vous forçant alors à modifier la position de votre tête pour ne pas souffrir. La douleur se réveille souvent le matin, mais elle peut tout aussi bien subvenir à n’importe quel moment de la journée, sans crier gare.

Le torticolis provoque des incapacités à mouvoir la tête, et outre la douleur, il peut miner votre moral. De fait, il n’est jamais très agréable d’avoir l’impression qu’une aiguille vous transperce le cou au quotidien, et encore moins dès le réveil.

Attention, s’il n’est pas traité correctement et persiste, le torticolis peut provoquer certaines déformations de la posture à terme.

Soulager

Il existe de multiples façons de soulager et prévenir un torticolis :

  • évitez le froid en vous couvrant bien avec une écharpe ou un col roulé ;
  • prenez un bon bain chaud pour relaxer vos muscles ;
  • appliquez du « chaud » sur la zone douloureuse ;
  • faites attention à votre posture, tenez vous bien droit ;
  • adaptez une bonne posture au travail ;
  • appliquez un anti-inflammatoire ;
  • pratiquez des exercices de rotations amples de votre cou ;
  • pensez à prendre des pauses au travail, afin de mouvoir votre cou ;
  • utilisez une literie ferme et un cousin vous convenant ;
  • faites du yoga ou de la relaxation ;
  • massages aux huiles essentielles, ostéopathie et traitement homéopathique peuvent également se révéler utiles.

Si la douleur perdure pendant plus de 5 jours, consultez votre médecin.