Sélectionner une page

Les maux au niveau de la colonne vertébrale peuvent concerner tous ses étages et un sujet peut avoir mal aux cervicales ou ressentir des douleurs dorsales, lombaires, sacrées et coccygiennes.

Les douleurs cervicales comprennent plusieurs catégories et il faut essayer d’en savoir plus sur les gestes au quotidien pouvant prévenir ce genre de problème.

Les différentes catégories des douleurs cervicales

Notre colonne cervicale contient sept vertèbres ayant une courbure à convexité vers l’avant, sous le nom de « lordose physiologique ». Elle est l’une des parties les plus mobiles du rachis et certains facteurs font qu’un sujet peut se faire mal aux cervicales.

La douleur peut se présenter sous différentes formes et se manifester en discopathie simple. Elle peut ne pas être remarquée, car n’invalide pas vraiment le sujet.

Une hernie discale molle fait normalement suite à un accident de circulation, un traumatisme sportif ou des manipulations violentes de la partie du cou.

Elle peut aussi être la conséquence de contraintes mécaniques moins fortes. Sa suspicion diagnostique se fait devant toute névralgie cervico-brachiale du sujet jeune.

Le mal peut venir d’un dérangement vertébral. Elle est bénigne, mais aiguë et survient le plus souvent après un faux mouvement, un traumatisme radiculaire, une migration intra discale ou un décentrage de surfaces facettaires.

La phase aiguë peut passer à la chronicité pour donner des douleurs intermittentes. Il y aura une douleur irradiée à la tête, au cou, à l’épaule et au bras, selon le territoire radiculaire atteint.

On peut aussi classer l’instabilité vertébrale dans cette catégorie de douleur cervicale. Elle est généralement secondaire à un traumatisme avec entorse cervicale, à de petits traumatismes répétitifs ou même à une décompensation d’un traumatisme ancien. Au niveau du cou, la douleur est plus diffuse et se ressent progressivement.

La radiculite uncarthrosique entre dans les catégories de la douleur cervicale et a un début progressif, après un traumatisme répétitif ou des frottements répétés. Elle se guérit difficilement.

Une douleur cervicale peut aussi se ressentir dans le torticolis et l’arthrose cervicale.

Que faut-il faire devant une douleur cervicale ?

Avoir mal au cou peut entraîner beaucoup de signes invalidants tels que l’acouphène ou le vertige. Ce sont surtout les gestes du quotidien qui peuvent prévenir ce genre de problèmes. Ils permettent de diminuer les douleurs qui accompagnent habituellement le mal.

On peut commencer par des exercices simples d’entretien, 2 ou 3 fois par semaine. Il faut également adopter la bonne position de la tête et du cou en évitant les mouvements répétitifs des membres supérieurs lors des activités domestiques, loisirs, au volant, au travail avec une adaptation éventuelle du siège de travail par exemple.

Il faut aussi bien placer son écran, avoir un éclairage suffisant, être bien assis, etc. En cas de position figée, il est important d’effectuer quelques minutes de pause régulièrement.

Il existe d’autres précautions comme une prévention des accidents de la route. Elle se fera en limitant la vitesse, en portant obligatoirement la ceinture de sécurité ou le casque en moto, etc.

En réalité, les cervicalgies ne sont pas une fatalité. Elles peuvent se traiter et quand les signes sont invalidants, il faut avoir recours à la consultation spécialisée.

La physiothérapie, les tractions et la kinésithérapie sont aussi des gestes de prévention et de traitements.